Gokhan Altintas Directeur Artistique avec sa muse Elora Delapierre Je jure, mon amant, de n'être jamais qu'à lui

On appelle conscience, ma chère Juliette, cette espèce de voix intérieure qui s’élève en nous à l’infraction d’une chose défendue, de quelque nature qu’elle puisse être : définition bien simple, et qui fait voir du premier coup d’œil que cette conscience n’est l’ouvrage que du préjugé reçu par l’éducation, tellement que tout ce qu’on interdit lui cause des remords dès qu’il l’enfreint, et qu’il conserve ses remords jusqu’à ce que le préjugé vaincu lui ait démontré qu’il n’y avait aucun mal réel dans la chose défendue. Marquis de Sade.

Comme son nom l’indique, la photographie consiste avant tout à utiliser de la lumière pour enregistrer quelque chose. Ceci suppose d’une part qu’il y ait de la lumière à enregistrer, et d’autre part que cette lumière forme des figures et une image intéressante par ses contrastes : contrastes d’intensités entre noir et blanc, contrastes de couleurs, contrastes de textures, qui par leur disposition restituent le sujet photographié. L’art du photographe consiste avant tout à jouer avec cette lumière, ce qui implique parfois d’organiser l’éclairage pour mieux capturer son sujet. Il ne suffit pas qu’il y ait de la lumière pour pouvoir faire une bonne photographie, encore faut-il qu’elle soit adaptée au sujet que veut capturer le photographe.

Je jure, mon amant, de n’être jamais qu’à toi.

Œuvre de Gokhan Altintas Photography réalisée avec sa Muse Elora Carmen Delapierre réalisée dans ses ateliers de Boulogne.

Gokhan Altintas Directeur Artistique avec sa muse Elora Delapierre Je jure, mon amant, de n'être jamais qu'à lui
Gokhan Altintas Directeur Artistique avec sa muse Elora Delapierre Je jure, mon amant, de n’être jamais qu’à lui

Laisser un commentaire

Panier