Le jardin du philosophe

2,300.00 

Ah ! par Héra, le bel endroit pour y faire halte ! Ce platane vraiment couvre autant d’espace qu’il est élevé. Et ce gattilier, qu’il est grand et magnifiquement ombreux ! Dans le plein de sa floraison comme il est, l’endroit n’en peut être davantage embaumé ! Et encore, le charme sans pareil de cette source qui coule sous le platane, la fraîcheur de son eau : il suffit de mon pied pour me l’attester ! C’est à des Nymphes, c’est à Achéloùs, si j’en juge par ces figurines, par ces statues de dieux, qu’elle est sans doute consacrée. Et encore, s’il te plaît, le bon air qu’on a ici n’est-il pas enviable et prodigieusement plaisant? Claire mélodie d’été, qui fait écho au chœur des cigales ! Mais le raffinement le plus exquis, c’est ce gazon, avec la douceur naturelle de sa pente qui permet, en s’y étendant, d’avoir la tête parfaitement à l’aise. Je le vois, un étranger ne peut avoir de meilleur guide que toi, mon cher Phèdre !
Extrait de Phèdre PLATON

La beauté d’une photographie se constitue grâce à trois angles primordiaux : le cadre, la luminosité et son. Le jardin du philosophe. Œuvre de Gokhan Altintas Photography réalisée dans ses ateliers Parisien.

Ah ! par Héra, le bel endroit pour y faire halte ! Ce platane vraiment couvre autant d’espace qu’il est élevé. Et ce gattilier, qu’il est grand et magnifiquement ombreux ! Dans le plein de sa floraison comme il est, l’endroit n’en peut être davantage embaumé ! Et encore, le charme sans pareil de cette source qui coule sous le platane, la fraîcheur de son eau : il suffit de mon pied pour me l’attester ! C’est à des Nymphes, c’est à Achéloùs, si j’en juge par ces figurines, par ces statues de dieux, qu’elle est sans doute consacrée. Et encore, s’il te plaît, le bon air qu’on a ici n’est-il pas enviable et prodigieusement plaisant? Claire mélodie d’été, qui fait écho au chœur des cigales ! Mais le raffinement le plus exquis, c’est ce gazon, avec la douceur naturelle de sa pente qui permet, en s’y étendant, d’avoir la tête parfaitement à l’aise. Je le vois, un étranger ne peut avoir de meilleur guide que toi, mon cher Phèdre !
Extrait de Phèdre PLATON

La beauté d’une photographie se constitue grâce à trois angles primordiaux : le cadre, la luminosité et son. Le jardin du philosophe. Œuvre de Gokhan Altintas Photography réalisée dans ses ateliers Parisien.

Appareil photo
Condition météorologique
Eyes colour
Type anthropologique
Couleur de cheveux
Plan de photographie
Type de photographie
Couleurs

Blanc, Bleu, Jaune, Marron, Rouge

Modèle

Océane Gonzalez

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le jardin du philosophe”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *